top of page

Assemblage à faux tenon et dérivés rapides.


Sommaire

I - Introduction.

Vous connaissez le fameux tenon-mortaise ( Fig 1 ).


 Fig 1 - Le tenon - mortaise.
Fig 1 - Le tenon - mortaise.

Le montage traditionnel du faux tenon ( Fig 2 ) se constitue de trois parties :

- deux mortaises.

- un rectangle de bois, également appelé faux tenon.


Fig 2. - Le faux tenon.
Fig 2. - Le faux tenon.


II - Montage rapide 1 : le tourillon.




Le faux tenon est un cylindre de bois ( Fig 3 ), appelé tourillon.


 Fig 3 - Le tourillon.
Fig 3 - Le tourillon.

II - Montage rapide 2 : la lamelle .

Le faux tenon prend la forme d'un biscuit ( Fig 4 ) appelé lamelle.


Fig 4 - La lamelle.
Fig 4 - La lamelle.

Les lamelles sont assez large, on les utilise plutôt pour des panneaux.

III - Montage rapide 3 : le domino.

Le faux tenon prend la forme d'un parallélépipède ( Fig 5 ), appelé domino.


 Fig 5 - Le domino.
Fig 5 - Le domino.

Pour travailler avec des dominos, on utilise une fraiseuse à domino Festool

( Fig 6 ), une machine spécialisée dans la réalisation de mortaises pour dominos.


Fig 6 - Fraiseuse à domino festool.
Fig 6 - Fraiseuse à domino festool.


La fraiseuse à domino est :

  • très chère à l'achat ( 1000 euros ).

  • plutôt destiné aux professionnels. L'amateur a toutes sortes de variantes aux dominos.

  • simple et rapide, dans un chantier de professionnel.

IV - Conclusion.

Du moins cher au plus cher, de la qualité le plus simple au produit le plus efficace:

  • Tourillons et perceuse.

  • Lamelles et lamelleuse.

  • Dominos et fraise à domino.


N'oublions pas pour les plus passionnés d'entre nous que le faux tenon et les deux mortaises peuvent être fait main!


 

Article 92 - @AutourDuBois - 2018

1 454 vues
bottom of page