top of page

Rabot D'établi Stanley N°4 - architecture bailey.

Sommaire.

I - Achat.


Fig 1 - rabot d'établi stanley N°4
Fig 1 - rabot d'établi stanley N°4

Ce rabot d'établi, Stanley, N° 4 , de 25 cm pour la semelle, de 50 mm de largeur pour le fer, a été acheté chez Leroy merlin internet ( 70 euros ). Il s'agit d'un rabot bien plus grand que mon premier rabot plan-cut.


Il s'agit d'un rabot d'apprentissage dans mon cas. Si j'obtiens de bons résultats pour corroyer, je m'équiperai :

  • riflard ( Stanley N°62 )

  • varlope N°7.


"Le Stanley N°4, C'est le rabot à replanir de taille standard. Une fois que les autres rabots ont terminé les tâches préparatoires, il enlèvera les plus fines épaisseurs de bois sur les bois les plus difficiles pour vous laisser une surface parfaitement finie." Site Auriou.


Attention ! Vous devez affuter ou faire affuter votre rabot neuf par un professionnel. J'ai affûté ma lame à 25° avec mon kit d'affutage.


II - Usages.


Dans la famille des rabots, on trouve les rabots de corroyage ( riflard et varlope ) et les rabots d'assemblage ( guillaume ). Le N°4 de Stanley fait partie des rabots de corroyage.


Les rabots de corroyage ont pour objectif, à partir d'une planche brut, d'obtenir deux surfaces planes et propres.

  • Aplanir des pièces encombrantes, non utilisable sur la rabo-dégau.

  • Remplacer plusieurs passages à l'abrasif.

  • Supprimer les traces de scies circulaire.

  • Obtenir un chant rectiligne extrêmement lisse.

  • Réaliser un chanfrein.

  • Opérations d'ajustage et de rectification : le fond en contreplaqué d'une armoire peut être ajuster à l'armoire avec un rabot à main.


III - Principaux composants d'un rabot.


Nomenclature - rabot d'établi stanley
Nomenclature - rabot d'établi stanley
  1. Semelle : surface de référence. largeur : 50 mm. Longueur 245 mm.

  2. Chariot.

  3. Pommeau. ( Fig. 1 - rabot d'établi Stanley - pièce 3 )

  4. Poignée arrière. ( Fig. 1 - rabot d'établi Stanley - pièce 4 )

  5. Molette de réglage de la profondeur de coupe. ( Fig. 1 - rabot d'établi Stanley - pièce 5 )

  6. Levier de réglage de la profondeur de coupe.

  7. Réglage, du balancement du fer, arête saillante, parallèle à la semelle.

  8. Fer - Lame. ( Fig. 1 - rabot d'établi Stanley - pièce 8 ) ( Référence produit : 0-12-313)

  9. Contre-fer

  10. Bloc d'arrêt.

  11. Vis du contrefer.

  12. Vis du bloc d'arrêt.

  13. Vis de blocage du chariot.

  14. Vis de réglage de charriot ( Détermination de la lumière. ).


Vocabulaire.

  • Fer ( N°8 ) et contrefer ( N° 9 ) ensembles, on parle de bloc de coupe.

  • La Cape : Fig. 1 - rabot d'établi Stanley - pièce A.

  • La vis de la cape : Fig. 1 - rabot d'établi Stanley - pièce B.

  • Le levier de serrage excentrique : Fig. 1 - rabot d'établi Stanley - pièce C.

  • Le nez du rabot, c'est la partie avant de la semelle..

  • Le talon du rabot, c'est la partie arrière de la semelle.


IV - Réglage préalable de la lumière.


Laisser grande ouverte la lumière pendant les réglages pour éviter d'abimer le fer en contact avec la lumière.


V - Réglage de la position du contrefer par rapport au fer.


Monter ou Descendre le contrefer ( Figure 2 - Nomenclature - numéro 9 ) par rapport au fer (Figure 2 - Nomenclature - numéro 8), entraine une profondeur de coupe plus ou moins importante.


Pour commencer, vous pouvez positionner le contrefer et le fer avec un décalage de 5/10 à 1 mm. C'est le fer qui doit dépasser !


VI - Mise en place du bloc de coupe.


Avant de commencer, affuter le fer.

La première opération - le réglage préalable de la lumière.

La deuxième opération - le réglage de la position du contrefer.

La troisième opération - la mise en place du bloc de coupe sur le fut.


VII - Réglage de la cape.

  1. Serrez faiblement la vis de la cape : Fig. 1 - rabot d'établi Stanley - pièce B.

  2. Ne forcez pas sur le levier de serrage excentrique : Fig. 1 - rabot d'établi Stanley - pièce C.

Si vous ne respectez pas les consignes 1 et 2, vous risquez d'abimer le rabot en serrant la Molette de réglage de la profondeur de coupe.


Le serrage de la cape doit :

  • permettre la rotation sans effort de la molette de réglage de la profondeur de coupe.

  • empêcher la vibration de la lame.


VIII - Réglage préalable de la profondeur de coupe.


Sortir la lame au maximum pour régler le parallélisme.

IX - Réglage du parallélisme.


Avant d'utiliser un rabot, il convient de vérifier le réglage du fer. L'arête tranchante du fer doit être parallèle à la lumière.


Régler le parallélisme du fer en orientant le levier de réglage ( Figure 2 - Nomenclature - numéro 7 ) .


Schéma - rabot d'établi stanley
Schéma - rabot d'établi stanley

X - Réglage de la profondeur de coupe.


Régler la profondeur du fer qui dépasse de la lumière en tournant la vis de réglage de profondeur ( Figure 1 - numéro 5 ).


Réglez le découvert du fer et la saillie en fonction du bois à travailler et de l'épaisseur de copeau à obtenir. Plus le copeau est fin, plus la surface sera soignée.

Notez que le rabot N°4 est un rabot de finition, donc, le copeau doit être le plus fin possible.


Méthode d'usinage :

  1. Le rabot ne doit pas accrocher à l'établi. Le rabot doit juste glisser sur l'établi.

  2. Je tourne de 1/8 la vis de profondeur. Le copeau doit être poussière.

  3. Réglez la lumière ( Etape XI ).

  4. Restez ainsi pendant les dix premières passes pour permettre au rabot de rendre la planche plate. Petit à petit, le copeau va apparaitre.

  5. Si par malheur, le rabot plante, retournez à l'étape 1.

  6. Par la suite, vous avez la possibilité d'augmenter la profondeur de coupe, tout en avançant votre rabot.


XI - Réglage de la lumière.


La lumière, c'est l'ouverture rectangulaire sur la semelle ( Fig. 2 - Nomenclature - N°1 ).

La lumière doit avoir l'épaisseur du copeau. Plus le copeau est fin, plus la lumière doit être étroite.


Commencez donc par une lumière de 1 mm. Notez que le fer doit être bien parallèle à la lumière.

  • Pour régler la lumière, on doit déplacer le chariot ( Fig. 2 - Nomenclature - N°2 ).

  • On utilise pour cela, la vis de réglage du chariot ( Fig. 2 - Nomenclature - N°14 ).

  • Pour permettre la rotation de la vis N°14, vous trouverez 2 vis sous le bloc de coupe.


XII - Rabot en mode dégrossissage.

  • La première étape, c'était d'obtenir de la poussière.

  • Après quelques passes, vous obtenez des copeaux.

Le dégrossissage commence :

  • La distance fer-contrefer est supérieure à 1 mm.

  • La lumière est supérieure à 1 mm.

  • Le fer est bien sorti.

Résultat : Un copeau épais, un rabot efficace.


XIII - Rabot en mode finition

  • La première étape, c'était d'obtenir de la poussière.

  • Après quelques passes, vous obtenez des copeaux.

La finition commence :

  • Réglage de la lumière : Réduire la lumière.

  • Réglage du fer - contrefer : On diminue la distance.

  • Le réglage de la profondeur : Réduire la profondeur de coupe.

Le copeau sera de plus en plus fin.


XIV - Quelques conseils.

  • maintenir le fer très affuté.

  • Les copeaux doivent être les plus petits possibles.

  • Poser une couche de paraffine sur la semelle du rabot.

Précautions.

  • Poser le rabot sur le coté pour protéger le fer.

  • Ne pas le faire tomber.

  • Ne pas dégager les copeaux avec un objet métallique.

  • Ne pas dégager les copeaux avec le doigt, trop dangereux ( coupures ).

  • Rentrer le fer dans le rabot après utilisation, pour le protéger.

  • Stocker le rabot dans une poche de tissu, dans un endroit sec.

Maintenir la pièce de bois à usiner.

  • Inutile de bloquer la pièce de bois à raboter avec deux serres joints.

  • Il est préférable d'appuyer la pièce de bois à raboter sur une cale à 90 °, maintenue par deux serre-joints. Par cette méthode, vous n'avez plus à déplacer les serre-joints utilisés sur la pièce à usiner. Votre effort de rabotage s'appuie sur la cale à 90°.


maintien de la pièce de bois à raboter
maintien de la pièce de bois à raboter


Utilisation.

  • Pour les débutants, je recommande de ramener le rabot vers vous.

  • Si le rabot est prêt à être utilisé, vous obtiendriez de beaux copeaux

  • Appuyer sur le bouton avant ( Figure 1 - Numéro 3 ) en début de course et appuyer sur la poignée arrière ( Figure 1 - Numéro 4 ) en fin de course.

  • En cas d'utilisation en bois de bout. Usinez du bord vers le centre pour éviter les éclats.

Usinage rabot  bois de bout
Usinage rabot bois de bout
  • Raboter de préférence dans le sens du fil.

  • Réaliser un chanfrein en bout pour éviter quelques éclats.

  • Utilisez une cale pour éviter les éclats.


XV - Avis sur le Stanley N°4.


Les plus :

  • Le copeau du Stanley N°4 est réglable, via la molette de réglage de la profondeur de coupe, tout en usinant, en déplacement.

  • Les Fers sont disponibles à l'achat : référence 0-12-313

Les moins :

  • Préférez une architecture Bed Rock à une architecture Bailey. En effet, le réglage de la lumière avec la Bed Rock est possible sans démonter le bloc de coupe.

  • Attention ! démonter, affuter, et remonter un rabot à fut métallique reste une opération complexe qui nécessite peut être d'être supervisé par une personne expérimentée.


XVI - Conclusion.


Le rabot N°4 de Stanley est :

  • un rabot d'apprentissage pour le débutant.

  • un rabot de finition pour le professionnel.


XVII - Remerciement.


Cet article est inspiré du Cours en ligne Samuel Mamias  - Les outils à mains - 2023.


stanley
.pdf
Télécharger PDF • 265KB

 

Article 171 - @AutourDuBois - 2020.

1 328 vues

Comments


bottom of page