• larvor yann

Réalisation d'une boite avec la CMT300.

Mis à jour : avr. 18

Sommaire.

  1. Introduction.

  2. Résolution du problème de profondeur de la mortaise.

  3. Détermination de la hauteur de la boite.

  4. Première étape : le débit.

  5. Deuxième étape : l'usinage.

  6. Troisième étape : le montage.

  7. Quatrième étape : le fond et la feuillure.

  8. Cinquième étape : le couvercle.

  9. Conclusion.



I - introduction.



CMT300


Jusqu'ici, j'ai suivi la notice :

  1. Introduction : les gabarits à queue d'aronde.

  2. CMT 300 - Le montage.

  3. CMT300 - Adaptateur Bosch POF 1400 - CMT300-SB1.

  4. CMT300 - Assemblage-Queue-aronde-semi-cachée - Utilisation


Maintenant, voyons ce que nous apporte l'expérience pratique.


II - Résolution du problème de profondeur de la mortaise.


La première réalisation, en suivant mot à mot la notice, est une déception. voir la photo ci dessous. Mes tenons ne s’en-boitent pas, elles dépassent de l'emplacement de la mortaise.


La profondeur de d’usinage dans la planche horizontal est trop faible. Je pense que si on avance la planche horizontal jusqu’au bord du gabarit ( Décalage à 5 mm du S ), au lieu de la positionner sur le repère « S » et que l'on recommence l’usinage sans changer les réglages sur ta défonceuse  on devrait pouvoir rentrer entièrement tes queues d’arondes dans leurs logement.

Évidement on fait cette passe d’usinage sans mettre la planche verticale cette fois.


Réalisation de l'assemblage sans ajustement


Réalisation de l'assemblage après ajustement.

Après correction, on obtient un bon résultat, que l'on monte en force.


III - Détermination de la hauteur de la boite.



CMT300-T128

Comme vous pouvez le voir ci dessus, il s'agit d'une série de queue d'aronde. Donc le commencement et la fin sont très importants pour la solidité de l'assemblage.


Déterminons la hauteur de la boite.


Je pense qu'un multiple de 10,75 mm fera l'affaire.


ma planche actuelle : 9,5 / 10.75 = 9.42.


Mini : 9 * 10.75 = 9.7 cm

Maxi : 10 * 10.75 = 10.75 cm


On ne peut qu'enlever du bois, donc la hauteur sera de 9,7 cm.



IV - Première étape : le débit.


Débiter 8 planches avec une hauteur multiple de 10,75.



CMT 300 - Fabrication d'une boite - étape 1

V - Deuxième étape : l'usinage.



Deuxième étape : l'usinage.

VI - Troisième étape : le montage.


La première chose que je veux dire, c'est que c'est la première fois que je travaille des queues d'arondes. Elles ont leurs spécificités.


Le résultat du montage, c'est très solide! Mais il encore possible de réaliser un montage à blanc.

Le deuxième résultat, l'ajustement n'est pas absolument parfait mais bien mieux qu'un travail manuel.

Ce que je veux dire, j'ai considéré mes bords tous comme interchangeables, ça marche, c'est plus facile, mais c'est peut être la raison pour laquelle mon montage n'est pas parfait.


VII - Quatrième étape : le fond et la feuillure.


J'ai rencontré un problème lors de la réalisation des feuillures. Les feuillures venaient abimer les queues d'arondes.

La solution en image, espacer les queues d'arondes, ne pas faire de queues d'arondes en bout de bois.





On quitte l'inconnu pour revenir à mon savoir-faire. La table d'usinage et la défonceuse pour réaliser 4 feuillures qui recevront un contreplaqué de fond.



Quatrième étape : le fond et la feuillure.

VIII - Cinquième étape : le couvercle.



Cinquième étape : le couvercle

Le couvercle est un emboîtement à feuillure rapporté.


IX - Conclusion.


La réalisation d'un projet réel montre l'intérêt de ce gabarit une fois qu'on a écarté tous les petits problèmes qu'il a fallu surmonter. Un gabarit que l'on réutilisera !



boite japonaise à queue d'aronde.









Article 158 - @AutourDuBois - 2020.

© 2020 par Yann L'Arvor - 1 Lot Ty Huel 29830 Ploudalmézeau - 02 98 38 70 29 - yann.larvor@monatelierbois.com