• larvor yann

l'incrustation - renforcement.

sommaire.

  1. introduction.

  2. matériel.

  3. Créer le bouchon.

  4. usiner le trou non débouchant.

  5. incruster la rondelle.

  6. Conclusion.

I - introduction.


Il s'agit d'un renfort pour un encadrement ou un assemblage à plat joint. Une rondelle en bois est montée à cheval entre deux pièces de bois.


ci dessous, on travaille un assemblage à plat joint.


La nouveauté de l'incrustation, elle est visible et cela donne une touche artistique. Avec de l'expérience, vous pourrez incruster de nombreuses formes.



incrustation
incrustation


II - Matériel.

  • une mèche à bouchonner de diamètre D1 = 30 mm.

  • une mèche Forster Diamètre 30.

  • une perceuse à colonne.

  • Colle à bois.

  • un contreplaqué 10 mm épaisseur.

  • un assemblage à plat joint, un encadrement, ou autre...

III - Créer le bouchon.


Usiner une rondelle dans le contreplaqué de 10 mm à l'aide de la mèche à bouchonner ( D1 = 30 mm ).





IV -Usiner le trou non débouchant.


A l'aide de la mèche Forster, réaliser le perçage non traversant, la profondeur doit être égale au contreplaqué 10 mm. Le perçage doit être à cheval entre les deux planches du plat joint.



mèche Forster,
mèche Forster,


V - incruster la rondelle.

  • Encoller la rondelle.

  • Enfoncer la rondelle dans le trou à l'aide d'un maillet



plat joint avec incrustation renfort.
plat joint avec incrustation renfort.


VI - Conclusion.


Cette technique permet de renforcer un collage entre deux pièces.

 

Article 197 - @AutourDuBois - 2021