• larvor yann

Défonceuse : La semelle à poignée.

Mis à jour : 19 déc. 2019


Sommaire.

  1. Introduction.

  2. Réalisation de la semelle.

  3. Usages.

  4. Avis.

  5. Conclusion.

I - Introduction.

Dés lors que vous souhaitez réaliser un quart de rond au bord d'une planche, la défonceuse, à moitié dans le vide, a bien du mal à rester stable.

L'élargissement de la semelle, et l'ajout d'une poignée permet de stabiliser celle ci.


Fig 1 : Défonceuse : La semelle à poignée.

II - Réalisation de la semelle.


Attention ! pendant la réalisation de la semelle à poignée, un point important, la poignée doit être fixé du coté opposé à l'interrupteur de démarrage.


III - Usages.


L'usinage de chant, avec un outil à roulement à bille est le type d'usinage qui a besoin d'une semelle à poignée.




III - 1 Le quart de rond.

Ce type d'usinage, est très utile, la semelle à poignée sécurise ce type d'usinage.

III - 2 La fraise à copier, la fraise à affleurer.

Ce type d'usinage est très utile, la semelle à poignée sécurise l'usinage.


IV - Avis.


Un peu difficile à utiliser lorsqu'on a l'habitude de travailler à la volée.


V - Conclusion.

Bosch ne proposant pas en standard une semelle à poignée pourtant fort utile, la lecture du chapitre 4 de La défonceuse par Guido Henn propose de réaliser soi même sa semelle ( voir photo ci-dessus ).


En complément de la semelle à poignée, vous devez utiliser un scotch double face avec votre pièce à usiner pour ne pas être gêner par les serre-joints. Ensuite, si votre pièce à usiner est un tasseau, vous utilisez un deuxième tasseau à distance de la semelle.

Article 103 - @AutourDuBois – 2019.

#2019 #Fraisage

© 2020 par Yann L'Arvor - 1 Lot Ty Huel 29830 Ploudalmézeau - 02 98 38 70 29 - yann.larvor@monatelierbois.com